ACTUALITé

(Cette page alerte sur certains événements en cours, en France ou ailleurs dans le monde.
Vous êtes  invités à consulter, contacter, signer, ou autre participation,  si vous vous sentez interpellés ou motivés.
Vous pouvez envoyer commentaires et suggestions à webcanva@laposte.net )

 

[10 novembre 2018]

DIJON: PROCES DES OGM MUTES.

DOSSIER DE PRESSE

 Dijon 15 et 16 novembre 2018

 

Suite à l’action de fauchage de parcelles de Colza VrTH en Côte d’or le 28 Novembre 2016, 67 Faucheurs Volontaires ont :

- neutralisé deux plateformes d’essai de colza contenant des variétés rendues tolérantes à des herbicides (VrTH* 1 ) issues de mutagenèse de l’Entreprise Dijon Céréales puis occupé les bureaux de l’usine en livrant une partie de leur récolte

- montré que la Coopérative Dijon Céréales de Longvic (21) vendait les deux pesticides associés à cette culture : Clearanda et Clearavis (technologie Clearfield de BASF).

Ils comparaissent aujourd’hui 15 novembre 2018 pour les faits sus cités mais aussi, pour beaucoup d’entre eux, pour refus de prise d’ADN et/ou empreintes.

Par la neutralisation de ces essais, ils voulaient :

- montrer que des OGM sont cultivés en France : ces variétés sont reconnues OGM par la directive européenne 2001/18 mais ont été exclues du champ d’application de la loi donc ne sont ni évaluées, ni tracées, ni étiquetées OGM. Ce sont des OGM cachés.

- dénoncer l’absence de transparence concernant ces cultures réaffirmer l’obtention nécessaire et urgente d’un moratoire sur ces variées mutées rendues tolérantes à un herbicide en application du principe de précaution.

- souligner les risques de dissémination irréversible du caractère de tolérance à d’autres cultures et aux plantes sauvages apparentées

Les VrTH, auxquelles appartient le colza muté arraché en Côte d’Or, sont obtenues par différentes techniques qui visent à introduire volontairement des mutations génétiques dans un organisme vivant par des agents mutagènes (produits chimiques ou rayonnements), techniques appelées globalement mutagenèse. Plus spécifiquement ces plantes ont été obtenues par mutagenèse aléatoire provoquée « in vitro », ce qui implique de travailler sur des cellules végétales isolées en laboratoire et non sur des graines, boutures ou plante entière comme dans la technique « in vivo ». Elle-même provoque de nombreuses modifications génétiques non intentionnelles et incontrôlables appelées effets hors cible.

Cette action est certes illégale, mais légitime quant à son but : l’interdiction totale, ici et ailleurs, de ces plantes génétiquement modifiées, pesticides et brevetées. Elle s’appuie sur la désobéissance civique qui désigne une violation publique, pacifique, non violente et conséquente d’une loi, dans le but de contribuer à changer la loi, la règle ou l’ordre social.

Depuis 2008 – date correspondant aux premières cultures de VrTH (tournesol) 85 actions ont été réalisées pour obtenir

- la reconnaissance de celles-ci comme « OGM cachés »
- obtenir un moratoire sur la vente et leur mise en culture et
- l’application de la directive 2001/18 à leur encontre.
 

Contacts : Annick : 0684885788 ; Marie : 0672508914 ; Pierre : 0626601328 ; Pascal : 0647743153
Contacts : faucheursvolontaires21@gmail.com                                                           www.faucheurs-volontaires.fr/

 


 DES OGM SONT TOUJOURS CULTIVÉS EN FRANCE

 Soutien aux Faucheurs volontaires d’OGM
Procès des Faucheurs à la cité judiciaire
13 Boulevard Clemenceau, 21000 Dijon

Le jeudi matin, déambulation festive en charrette tirée par des chevaux pour accompagner en
musique les Faucheurs au tribunal de grande instance de Dijon. Départ place Wilson à 7h00

 


Jeudi 15 et vendredi 16 novembre dès 8H30

Durant tout le procès, informations régulières sur son déroulement devant le tribunal. Stands d'information et exposition sur le mouvement des faucheurs, animations musicales et théâtrales. Restauration

 Vous pouvez aussi nous rejoindre pour votre pause-déjeuner

 En cas de mauvais temps, repli pendant la durée du procès salle Ô Palais, 10 rue Léon Mauris

 (à 800 mètres du Tribunal)

 Ventes de repas et boissons au profit du mouvement des Faucheurs Volontaires.

 Organisé par Association VigilanceOGM21 10 rue Docteur Parizot, 21000

 


LES SOIREES

 MERCREDI 14 NOVEMBRE à 20H00 MAISON PHARE

 * Projection/débat sur les OGM cachés avec des Faucheurs volontaires d'OGM convoqués au procès de Dijon
 * Présentation de la campagne « du Glyphosate dans mes urines » et lancement d'un collectif local

 Repas partagé -Entrée libre